UNE HISTOIRE DE FAMILLE DE PLUS DE 116 ANS

  • CREATION

  • DEVELOPPEMENT

  • TRANSMISSION

  • EXPANSION

  • AQUISITIONS

Wolf-Zondervan

Waroux-zondervan

A l'origine

La société Wolf-Zondervan, entreprise familiale bruxelloise, a équipé au cours des années la plupart des chantiers de construction belges, en matériel divers, tel que bétonnières, grues, centrales à béton, coffrages, machines de ferraillage, monte-charges, passerelles, monte-personnes, matériel de vibration, échafaudage, etc.

Cette société centenaire aura donc vécu les nombreuses et diverses évolutions technologiques, la guerre, les crises économiques ainsi que les changements de mentalité survenus durant cette période fertile en événements.

C’est en 1901 que Charles Wolf et sa femme (née Zondervan) créent la société Wolf-Zondervan qui distribuera le petit matériel de chantier. Ce matériel sera le précurseur de la gamme existante.

A la mort de Charles Wolf en 1906, sa veuve, une des seules femmes chef d’entreprise de l’époque, dirige la société pendant plusieurs années avant de se remarier avec M. Waroux en 1916.

Dans le temps

La société s’appellera alors jusqu’à la fin de la guerre Waroux-Zondervan.

En 1945, Mme Waroux, à nouveau veuve, reprendra la direction de l’entreprise avec son fils Max Wolf, le père de Jacques Wolf, administrateur-délégué actuel. La société, qui prendra alors définitivement le nom de Wolf-Zondervan, restera au 265 avenue de la Couronne où elle se trouve encore actuellement. Jusqu’à sa mort, Max Wolf dirigera en fait l’entreprise.

Monsieur Jacques Wolf entre dans l’entreprise en 1951. Il est chargé de visiter les gros chantiers de l’ex-Congo belge. Ce fut le début de l’exportation de matériel vers l’Afrique (Sénégal, Algérie, Cameroun, Angola). Il travaillera avec son père jusqu’en 1975, date du décès de celui-ci.

L’histoire se perpétue puisqu’en 1978 Christian Wolf entrera dans la société, suivi en 1983 par son frère Patrick.

Aujourd'hui

Au fil du temps, les équipements mis sur le marché par l’entreprise connaissent une évolution considérable. Cependant, tout en suivant de très près le changement, ses dirigeants veillent à se maintenir dans une gamme de produits qui leur est familière. Question de compétence.

S’il arrive parfois qu’une entreprise familiale se montre peu dynamique, en raison peut-être, soit d’une déliquescence des compétences au fil des générations, soit d’un climat paternaliste ou autoritaire, ce reproche ne peut en aucun cas être appliqué à Wolf-Zondervan. En effet, cette société 100 % belge ne subit aucune dérive des capitaux, emploie une soixantaine de personnes toutes spécialisées et suit de près l’évolution des matériels. Son apport à l’économie pèse également d’un poids réel.

En 2006, le succès grandissant du département coffrages, échafaudages et soutènements pousse la direction de Wolf-Zondervan
à créer une société à part entière pour cette activité, Wolftech Sa Nv . Son siège social ainsi que son très important stock se situe à Machelen. Elle occupe actuellement une trentaine de personnes.